Comment ne pas subir le couperet de l'orientation ?

Publié le par Marie-Laure

Comment ne pas subir le couperet de l'orientation ?

D'abord une bonne nouvelle : le couperet n'existe plus vraiment : il existe maintenant plein de passerelles qui permettent de changer d'orientation en cours. Il est tout à fait possible de commencer par une filière technologique ou professionnelle et de poursuivre des études généralistes ou de faire l'inverse. Possible aussi de faire de l'alternance et d'arrêter ou de terminer par un diplôme en alternance. Et même si on peut craindre de perdre une année, elle n'est jamais complètement inutile et peut même s'avérer utile pour identifier la filière où trouver un métier dans lequel l'adulte en devenir pourra s'épanouir!

Comment ne pas subir le couperet de l'orientation ?

Premier conseil : établir un calendrier qui permettra de gérer et d'anticiper les dates butoirs : jalons des conseils de classe, site APB, date des portes ouvertes, dates limites de dépôt de dossiers d'inscription ...

Un calendrier des portes ouvertes dans les établissements de la région doit être disponible dans le collège ou lycée cela permet de s'organiser et d'en visiter un maximum (même si aucune filière ne semble a priori intéressante, une visite pourra permettre d'apprendre les options proposées et au pire de confirmer qu'aucune filière propose par un établissement n'est a priori intéressante

Comment ne pas subir le couperet de l'orientation ?

Deuxième conseil : ne pas attendre l'année où une orientation doit être prise pour s'informer ! Les Stages prévus sont bien sur une opportunité de découvrir un métier ou une filière mais cela ne suffit pas : pourquoi ne pas profiter des adultes rencontrés tous les jours pour leur poser des questions sur leur métier, les études qu'ils ont suivies, leur demander conseil ... les adultes de la famille mais aussi les amis, voisins, commerçants et autres professionnels.

Le guide de l'Onisep et leur site internet contient également des fiches métiers très utiles.

Enfin, il existe des sites internet tels que jobirl qui permet d'entrer en contact avec des professionnels pour en savoir plus sur leur métier.

Comment ne pas subir le couperet de l'orientation ?

Il faut aussi encourager l'étudiant à réfléchir à soi : ses qualités, ce qu'il aime faire, ce qui l'attire ... il est sûrement possible de faire des tests de personnalités en prenant contact avec un conseiller d'orientation, mais il en existe aussi sur internet.

Attention aux parents d'en discuter sans préjugés et sans penser mieux savoir ce qui conviendra à leur enfant !

Commenter cet article