Comment aider au mieux son enfant à apprendre ?

Publié le par Marie-Laure

Pour que les devoirs ne deviennent pas un cauchemar familial
Pour que les devoirs ne deviennent pas un cauchemar familial
Pour que les devoirs ne deviennent pas un cauchemar familial

Pour que les devoirs ne deviennent pas un cauchemar familial

L'enfant n'est pas un vase qu'on remplit, mais un feu qu'on allume

Rabelais

Parents fini la corvée des devoirs !

Si l'enfant rentre directement de l'école, prévoir une pause ( coupure et se changer les idées, parler d'autres sujets que l'école, laisser le choix (télé, jouer, bouger, écouter ou jouer de la zik, goûter...)

S'il a fait ses devoirs au périscolaire, chez une assistante maternelle ou avec une baby-sitter il est important de regarder ce qu'il a fait, de vérifier ses devoirs et de montrer son intérêt.

Instituer un horaire et un endroit pour les devoirs ( Prévoir d'entre couper des séances Max de 45' pour aider l'enfant à rester concentré et motivé, lui permettre de reposer ses yeux en lui proposant un verre d'eau, une énigme, un puzzle, un jeu...) . L'endroit doit lui permettre de se concentrer (éviter les sources de distraction telles que la télé, l'ordinateur, la musique, le téléphone) et de travailler efficacement (bon éclairage, plan de travail assez spacieux, chaise confortable)

Dans la mesure du possible, se mettre soi-même en situation d'être détendu(e) en s'octroyant une pause agréable après le travail : il vaut mieux faire plus court que de s'infliger une séance qui tournera à l'affrontement inutile !

Être avec son enfant pour l'aider à s'organiser (gestion du temps en fonction de la liste des devoirs, anticipation en fonction du calendrier), le féliciter lorsqu'il a réussi un exercice, le rassurer en vérifiant ce qu'il a fait. Au fur et à mesure de la croissance de l'enfant et de son autonomie croissante, il est recommandé de laisser l'enfant seul relire une leçon, faire des exercices dont il a bien acquis la leçon, ou un exercice dans une matière où il a des facilités, en restant à disposition s'il a une question. Lorsque l'enfant ne parvient pas à faire un exercice, surtout ne JAMAIS faire l'exercice à sa place (même si ça fait gagner du temps, ou que ça peut être satisfaisant de vérifier qu'on sait toujours faire !) mais l'aider à progresser dans son raisonnement en lui posant des questions.

Tout est question de dosage (ne pas se focaliser sur ses progrès scolaires et ses résultats mais ne pas non plus s'en désintéresser complètement) de façon à faire comprendre à ses enfants que le travail et la progression scolaire est importante mais que la vie ne se résume pas à cela.

Il faut enfin aborder les sujets liés à l'éducation de façon constructive (faire confiance au corps enseignant, ne pas le critiquer devant son enfant, ne pas exiger un résultat (une bonne note) mais un investissement de travail, s'intéresser à la vie éducative de l'enfant mais aussi aux enseignements autres qu'il acquiert en dehors de la salle de classe (dans la cour de récré, lors de ses loisirs, dans les sorties familiales, ...)

Un livre blanc utile a été rédigé qui donne des conseils, sans les culpabiliser, à des parents parfois démunis ou qui s'interrogent sur leur rôle dans l'accompagnement scolaire de leur progéniture (http://princesse101.typepad.com/files/livre-blanc-wismi.pdf)

Cet article vous a intéressé et vous souhaiteriez en savoir plus ? Poser une question ? Apporter un témoignage ? Partager un commentaire ou une suggestion ? N'hésitez pas !

http://aide-et-correction-devoirs-gratuit.over-blog.com/contact

Publié dans Parents

Commenter cet article